BLOG

Asseyez-vous sur vos toilettes. Prêt ?

Promis, ce n’est pas de la merde

Image_premiere position google

Accueil » Combien de temps peut-on se retenir d’aller aux toilettes ?

Combien de temps peut-on se retenir d’aller aux toilettes ?

Plus de la moitié des enfants de 6 à 11 ans ne vont aux toilettes à l’école que s’ils ne peuvent plus se retenir (Harris Interactive). Et les adultes ne sont pas en reste. Ça t’est peut-être déjà arrivé, d’ailleurs ? Que ce soit dans un lieu public, ou dans la sphère privée, pour uriner, ou faire la grosse commission.

Sauf que te retenir d’aller aux toilettes peut te causer quelques soucis autrement plus embêtants que la gêne à l’idée de te faire remarquer. On t’en parle sans tabou, et on te donne quelques conseils pour éviter de faire prendre des risques inutiles à ta santé.

Se retenir d’aller aux toilettes : jusqu’où ?

Quel est ce phénomène ?

Qui n’a jamais été gêné d’aller aux toilettes dans un restaurant, ou tout lieu dans lequel du public est à proximité des WC ? Parfois même tu fais un blocage à ton propre domicile, si d’autres personnes s’y trouvent et peuvent entendre des petits bruits provenant des toilettes ? Les femmes seraient plus touchées que les hommes par ce que l’on appelle la parcoprésie. On sait que 61% d’entre elles sont gênées d’aller aux WC dans un lieu public. Et 60% des gens seraient concernés sur leur lieu de travail, selon une enquête Ifop d’avril 2021. Cela signifie que parfois, aller sur le trône est loin d’être une affaire royale. Comme si c’était indigne !

Il y a aussi le fait de se retenir par crainte de s’exposer à des contaminations bactériennes, et ce dès le plus jeune âge. Il est vrai que parfois, la propreté des toilettes publiques laisse à désirer. C’est particulièrement le cas dans les lieux de passages fréquents de visiteurs, car malheureusement, tout le monde ne se soucie pas de laisser le bord ou le fond de la cuvette propres 🤮.

Se retenir d’aller aux toilettes est-il normal ?

Rassure-toi, tu es donc loin d’être un cas isolé. Pour autant, ce n’est pas vraiment une bonne habitude à prendre. Alors oui, tu peux te retenir d’aller à la selle, ou d’uriner, dans une certaine mesure. La limite est liée au fait que physiologiquement, notre corps a besoin d’expulser ses déchets. La sueur s’évacue par les pores de la peau. Eh bien pour les selles, c’est par l’anus, et pour l’urine, par le méat urinaire, c’est aussi simple que ça. Autant l’accepter car c’est parfaitement naturel. Cela n’empêche pas les blocages psychologiques qui rendent ce sujet tabou.

Ne pas déféquer pendant 2 à 3 jours n’est pas forcément inquiétant, nous rassure le Pr Francis Michot, chirurgien viscéral. Cela laisse donc un peu de marge, mais ce n’est pas une raison pour jouer avec le feu. Par ailleurs, Michael Leveridge, urologue canadien, estime que nous allons entre 4 et 8 fois par jour aux toilettes pour uriner. Aussi, les envies pressantes pour ce besoin-ci sont plus régulières, et les occasions de se retenir plus nombreuses.

Quand doit-on s’inquiéter ?

Si tu dépasses 3 jours sans aller à la selle, il vaut mieux consulter. Les risques pour la santé sont réels, et il ne faut pas plaisanter avec ça si tu ne veux pas rapidement te retrouver dans le caca 😶. Et si tu ressens des brûlures en urinant, des douleurs locales, ou plus haut, au niveau des reins, demande un avis médical. C’est peut-être le début, ou une installation bien avancée, d’une infection urinaire.

Les risques de se retenir d’aller aux toilettes

Se retenir d’uriner

Se retenir d’aller faire pipi, c’est risquer de générer des problèmes de fonctionnement de la vessie, allant jusqu’à l’incontinence, ou aux infections urinaires. En effet, quand on urine, on élimine dans le premier jet des bactéries qui sont présentes naturellement dans la zone du méat urinaire. Si on se retient trop longtemps, les bactéries peuvent devenir une source de contamination des voies urinaires. Et en cas de complication, les reins peuvent parfois être touchés, alors on ne plaisante pas avec ça !

Se retenir de déféquer

Si tu retiens en otage tes selles, tu t’exposes à un risque de constipation : les selles durcissent au niveau du gros intestin car l’eau n’y passe presque plus. Cela peut même entraîner l’apparition d’hémorroïdes. C’est lié au mécanisme d’expulsion des selles, rendu plus difficile par leur consistance.

Dans les cas les plus graves, il y a même des risques d’occlusion, et c’est très dangereux. S’il y a une perforation intestinale à force d’une accumulation trop importante de matières fécales sèches, c’est la contamination bactérienne de ton organisme garantie ! 😰

Comment éviter d’avoir peur d’aller aux toilettes ?

Prendre des précautions sanitaires

Si tu crains la prolifération des bactéries, dans les toilettes publiques notamment, tu peux mettre du papier toilette ou un mouchoir sur le rebord de la cuvette. Ainsi tu ne seras pas en contact direct avec le trône maudit. Et utiliser du gel hydroalcoolique en sortant des toilettes.

Ou alors tu restes en équilibre, plié sur tes jambes, au-dessus de la cuvette. L’avantage, c’est que ça fait travailler les quadriceps. C’est ce qui s’appelle allier l’utile à l’agréable !

Prendre des précautions de confort

Si tu veux juste atténuer le bruit de l’amerrissage du colis fécal quand tu es chez toi, l’installation d’une douchette WC peut te permettre de créer une diversion. À la base, elle sert surtout à nettoyer tes fesses une fois la grosse commission déposée. Mais au lieu de te retenir de faire caca, si tu es chez toi bien sûr et que tu es équipé, utilise le jet de la douchette au moment de l’expulser, pour masquer un peu le “ploc” qui te fait si peur.

Conclusion

Être mal à l’aise à l’idée de faire caca ou pipi aux toilettes lorsque des gens se trouvent à proximité est largement répandue. Résultat, beaucoup attendent le dernier moment, pour être dans des conditions qui leur conviennent mieux. Sauf que cela n’est pas sans risque. Le système urinaire et digestif sont mis à rude épreuve quand on ne laisse pas le cycle naturel d’évacuation s’effectuer.

Penses-y quand tu voudras te retenir, et pèse le pour et le contre. Ce serait quand même dommage de s’attirer des ennuis pour ne pas avoir osé satisfaire un besoin naturel !

10% raie-duc
10% raie-duc

Obtiens 10% de réduction en indiquant ton email

Merci ! Va voir tes emails et n'oublie pas de cliquer sur le lien 💖

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide Voir la boutique