BLOG

Asseyez-vous sur vos toilettes. Prêt ?

Promis, ce n’est pas de la merde

Image_premiere position google

Accueil » Toilettes sèches : principe, fonctionnement et avantages

Toilettes sèches : principe, fonctionnement et avantages

Selon une enquête Insee de 2022, 29% de la population française s’inquiète de la pollution de l’eau. C’est ton cas ? L’une des causes de ce problème, c’est l’utilisation des toilettes. Eh oui ! Non seulement les WC utilisent une quantité impressionnante d’eau, mais en plus, cette eau subit la pollution du papier toilette. On a fait mieux, question protection de l’environnement. Heureusement, les technologies évoluent, en lien avec les préoccupations écologiques. Et parfois, “modernité” rime avec “simplicité” ! Tu découvres le concept ? Tu t’interroges déjà sur la question ? Tu vas bientôt tout savoir du fonctionnement des toilettes sèches.

Toilettes sèches : présentation et explications

Qu’est-ce que les toilettes sèches ?

Si toi aussi tu te préoccupes de ta planète, alors tu ne peux pas ignorer cette alternative aux toilettes traditionnelles. Leur principale caractéristique est d’être écologiques car elles n’utilisent pas d’eau. Mieux, elles recyclent les déjections (matière organique) grâce au principe de compostage, produisant ainsi une matière fertilisante.

Tu en as peut-être déjà vu lors d’un festival ou un événement sportif par exemple. Mais tu peux tout à fait en installer à domicile ou dans un véhicule aménagé !

Les différents types de toilettes sèches

Plusieurs modèles sont disponibles selon la technologie utilisée, même si le principe de base reste le même.

Les toilettes à litière biomaîtrisée (TLB)

Non, tu ne vas pas gratter dedans comme ton chat. Ici on parle de litière de copeaux de bois. Certains dispositifs ajoutent des lombrics pour accélérer le compostage.

Les toilettes à séparation

Ces modèles séparent l’urine des excréments dès le départ, ce qui peut faciliter le traitement des déchets.

Les toilettes à seau ou à sac

Elles collectent les besoins pour les entreposer ensuite facilement dans un site prévu pour le compost. Ce sont les installations notamment adaptées aux voyages. Elles demandent des manipulations un peu plus fréquentes, leur capacité étant plus faible.

Pourquoi opter pour des toilettes sèches ?

Les avantages écologiques

Les toilettes traditionnelles utilisent entre 25 à 40 % de notre consommation d’eau quotidienne. Et on utilise jusqu’à 40 litres d’eau potable quotidiennement pour éliminer nos déchets. Non seulement on gaspille une ressource précieuse, mais en plus on la pollue.

Stop aux abus et vive le retour au naturel !

Les avantages économiques

C’est simple, et basique, comme dirait Orelsan. Compare les prix des copeaux ou de la sciure, et celui de l’eau de la chasse d’eau. Globalement, la facture devrait être moins élevée avec la litière. En plus, tu en utilises la juste quantité, contrairement à l’eau.

Le coût est variable selon l’essence de bois bien sûr, mais cela peut représenter de 25 à 40% d’économie.

Des bénéfices pour la santé et l’hygiène

Quand tu tires la chasse d’eau, tu t’exposes aux projections de microgouttelettes contaminées par la matière fécale. Plus de chasse, plus de risques, problème réglé !

Utilisation et fonctionnement des toilettes sèches

Comment utiliser des toilettes sèches ?

C’est simple, c’est comme tu as l’habitude de faire (ça va, jusque-là ?), mais au lieu de tirer la chasse, tu recouvres tes urines, et surtout tes excréments, d’un peu de sciure.

Ensuite, tu pourras composter le tout dans un endroit dédié une fois le réservoir plein (d’ici à quelques jours, et jusqu’à 6 mois). Si tu as séparé les selles des urines, tu peux jeter les premières aux ordures si tu n’as pas d’endroit où composter. La partie liquide, elle, va directement dans ton jardin, ou dans un lavabo.

Et le nettoyage, dans tout ça ?

Les toilettes sèches se nettoient facilement, avec une éponge humide et un produit nettoyant écologique. Prévois aussi 1 à 2 nettoyages complets par an grand maximum. Ça va, il y a pire !

Gestion des odeurs

C’est une question pragmatique qui revient souvent ! Mais rassure-toi, les copeaux de bois ont cette formidable faculté naturelle à absorber les odeurs.

Et le bonus pour les plus timides : fini le fameux “ploc” dans la cuvette lors de la grosse commission !

Installation des toilettes sèches

Où placer ces toilettes écologiques ?

Question surtout valable pour l’extérieur. Tu as un terrain d’au moins 100 m² ? Tu as prévu une aire de compostage ombragée ? Eh bien c’est à peu près tout ce qu’il te faut, puisqu’il n’y a pas besoin d’évacuation d’eau.

Aspects réglementaires

Un arrêté du 7 septembre 2009 encadre ce type d’installation. Tu dois seulement veiller à ne pas nuire au voisinage. Cela signifie ni rejet liquide hors parcelle, ni pollution des nappes phréatiques. Il faut aussi que ta cuve soit étanche, ainsi que l’espace qui reçoit ton compost.

Et le budget “toilettes sèches” ?

Prévois au moins 500€, et jusqu’à 3000€ pour des systèmes extérieurs de grosse capacité. Sauf si tu es un peu bricoleur ? Pour les copeaux de bois, essaie de sympathiser avec le menuisier du coin, tu auras peut-être quelques sacs gratuitement !

Alternatives à ces WC écologiques et comparaisons

Autres alternatives écologiques

Pas encore convaincu par ces toilettes ingénieuses, mais tu as envie de trouver une solution écologique tout de même ? Fort heureusement, il existe d’autres engins tout à fait adaptés, et on t’en présente deux ici.

Le bidet japonais

Aussi appelé toilettes japonaises, c’est une cuvette qui intègre un jet d’eau pour laver tes fesses. Il a l’avantage de permettre d’utiliser moins de papier, et donc de beaucoup moins tirer la chasse. Et tu sais quoi ? Tu n’es pas obligé de changer tes WC, il existe une version de bidet japonais adaptable à ton abattant classique !

La douchette WC

L’idée de base est la même, c’est-à-dire que la douchette WC permet aussi de te nettoyer le derrière avec de l’eau plutôt que du PQ. Elle s’installe facilement sur tes toilettes actuelles, il suffit de les raccorder à l’eau.

Si on devait les comparer…

… On dirait que la différence majeure vient du fait que le fonctionnement des toilettes sèches exclut l’utilisation de l’eau. À l’inverse, les deux alternatives précédentes visent à utiliser moins de papier toilette (et d’eau, tout de même).

Dans les deux cas, l’objectif est de réduire l’utilisation de ressources précieuses que sont l’eau et le papier, et d’éviter la pollution de la première.

Conclusion

Tu sais maintenant comment fonctionnent des toilettes sèches, et quels sont ses (nombreux) avantages. Quelles que soient tes motivations, on est sûrs qu’il y en a une qui peut être satisfaite par le choix de ce type de sanitaires. En plus, tu as vu qu’il existe des alternatives, si tu n’es pas encore prêt à faire popo dans de la sciure.

Alors, tu as fait ton choix ?

10% raie-duc
10% raie-duc

Obtiens 10% de réduction en indiquant ton email

Merci ! Va voir tes emails et n'oublie pas de cliquer sur le lien 💖

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide Voir la boutique