BLOG

Asseyez-vous sur vos toilettes. Prêt ?

Promis, ce n’est pas de la merde

Image_premiere position google

Accueil » Blocage psychologique pour faire caca : comment lutter efficacement contre la parcoprésie ?

Blocage psychologique pour faire caca : comment lutter efficacement contre la parcoprésie ?

Aujourd’hui, parlons en toute transparence d’un trouble loin d’être anodin au quotidien. En effet, 2 femmes sur 3 sont touchées par la parcoprésie, et les hommes aussi peuvent être incommodés. Il s’agit de cette fameuse situation de blocage pour faire caca. Ça t’est déjà arrivé ? Ou alors tu connais quelqu’un coutumier du fait ?

Pourtant, quel soulagement quand tu te libéres enfin de la grosse commission ! Alors si tu es concerné, ou que tu veux aider quelqu’un qui l’est, cet article est pour toi. Ici, on est entre potes, alors pas de chichi. On va parler des choses qui fâchent, et surtout, te donner des solutions pour reprendre le contrôle de ta pause caca, parole d’Expert WC !

Comprendre la parcoprésie

Définition et symptômes

Pour lutter contre un ennemi, il faut le connaître. Ok, le mot est un peu fort. Il n’empêche que c’est un vrai problème. Mais à l’impossible, nul n’est tenu ! Ça, c’est une devise qu’on adore, en témoigne notre engagement pour la préservation de l’intégrité de ton derrière (et de la planète).

Joliment appelée “timidité intestinale”, la parcoprésie se caractérise donc par le fait de ne pas arriver à déféquer lorsque des personnes se trouvent à proximité des toilettes.

Causes psychologiques et physiologiques

Les explications scientifiques et sociétales

Une récente enquête (2023) a montré que, sur un échantillon de 714 étudiants, 14,4 % évitaient d’utiliser les toilettes publiques. C’est embêtant, quand on passe sa journée à l’extérieur de chez soi. Ce serait fortement associé à des symptômes d’anxiété sociale. On a déjà moins envie de rire, non ?

Mais pourquoi diable se faire du mal ainsi ? Des spécialistes se sont emparés de la question, comme le psychologue américain Nicholas Haslam, dans Psychology in the Bathroom. Il est fort probable qu’il y ait une notion d’éducation, de culture patriarcale, avec l’idée que les femmes devraient faire plus attention à leur image que les hommes…

Eh oui, c’est bien connu, les dames font des cacas arc-en-ciel, alors il ne faudrait pas que leur sensualité soit remise en cause sur le trône ! (#humour)

Les conditions qui favorisent ce blocage

Connais-tu les principaux facteurs qui expliquent ce refus d’obstacle ? L’étude réalisée en avril 2021 par l’Ifop pour Diogène France nous les révèle. La crainte du bruit de la crotte dans la cuvette et l’odeur laissée derrière sont à égalité sur ce plan.

La 3ème cause est plus étonnante peut-être, mais pas moins justifiée. Imagine, tu entres dans une cabine de WC publics, et horreur, malheur, un précédent utilisateur a laissé quelques traces de son passage…

Ton réflexe est de penser que, lorsque tu vas sortir, la personne suivante va croire que c’est toi l’artiste, et tu vas peut-être même te sentir obligé de nettoyer. C’est d’ailleurs ce que tu as toi-même pensé, au sujet de la personne qui vient de libérer la place, non ? Voilà, il n’en faut pas moins pour te bloquer !

De plus, la défécation est finalement un acte intime, ce qui justifie grandement notre besoin d’être tranquille.

L’impact de la parcoprésie sur la vie quotidienne

Conséquences sur la santé physique

Peut-être que tu souris discrètement derrière ton écran. Oui, ça pourrait éventuellement être drôle s’il n’y avait pas de risques pour la santé !

Au-delà du fait d’être incommodé par une gêne, voire des douleurs, à force de se retenir, c’est surtout dangereux, n’ayons pas peur des mots. Les selles stockées dans l’intestin, le côlon, vont sécher, durcir, et être encore plus dures à évacuer la prochaine fois que tu seras sur le trône, même tranquillement chez toi. Avec une constipation sévère, c’est l’occlusion intestinale qui te guette. Et là, c’est direction l’hôpital !

Non, vraiment, ne te retiens pas, ça n’en vaut pas la peine.

Répercussions psychologiques et sociales

On ne va pas se mentir, ça peut être très handicapant, oui, on ose le dire. Qui n’a jamais hésité, voire carrément évité, d’aller faire caca chez un nouveau partenaire sexuel ? Allez, avoue, on sait que près de 70% des femmes sont concernées, quand ces messieurs sont un peu moins de la moitié, toujours d’après l’enquête Ifop.

Eh oui, voilà où on en arrive !

Stratégies pour surmonter la parcoprésie

Approches thérapeutiques

Alors, on fait quoi ? Rassure-toi, on ne va pas te laisser dans le caca, ce n’est vraiment pas notre genre. Comme tout blocage psychologique, un accompagnement thérapeutique peut te libérer, et ça peut être très rapide.

Tu peux choisir d’aller consulter un psychologue, ou faire appel à un hypnothérapeute. Certains psys sont d’ailleurs formés à cette pratique, alors franchement, ça ne vaut pas le coup de s’en priver. La sophrologie aussi, basée sur des techniques de visualisation pour se relaxer, peut te permettre de mieux relativiser et prendre du recul sur la situation. Avec tout ça, et une bonne position pour faire caca, c’est sûr, tu vas vite reprendre le contrôle de tes besoins et laisser ton corps de faire son job, tout simplement.

Changer ses habitudes et sa vision d’un besoin naturel

Dédramatiser la défécation

Finalement, les solutions les plus simples sont souvent les meilleures. L’évidence saute aux yeux, non ? On parle d’un problème lié à l’accomplissement d’un acte naturel, biologique, physiologique.

La nature nous a conçus avec un système d’évacuation des déchets naturels, dont les selles font partie. Dès le plus jeune âge, apprenons à nos enfants à respecter ce besoin, et à le normaliser.

Techniques de dissimulation

On aime bien les astuces alors en voilà une petite dernière. Une bonne vieille technique de sioux, pour atténuer ton stress vis-à-vis de ton passage aux toilettes. C’est le moment de mettre à fond ta musique préférée, et… De te lâcher !

Et avant de sortir, craque une allumette. La combustion du soufre est une super astuce pour désodoriser.

Conclusion

Malgré son apparente simplicité, le problème de parcoprésie veut vraiment causer des désordres au quotidien. Avec des causes sociales ou médicales, il n’est pas rare d’être bloqué pour faire caca à proximité d’un certain public.

Heureusement, des astuces existent pour améliorer le confort de la pause caca, et surtout, travailler sur le fond du problème, pour qu’il n’en soit plus un. N’attends plus pour aller consulter, tes intestins et ton derrière te remercieront !

10% raie-duc
10% raie-duc

Obtiens 10% de réduction en indiquant ton email

Merci ! Va voir tes emails et n'oublie pas de cliquer sur le lien 💖

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide Voir la boutique